Oskol, prononcer "ochkol", signifie en basque coquillage (la coquille). Erwan et Flora ont choisi ce nom pour son symbole de protection, son lien à la mer et son ancrage local à la côte basque.

De la baleine au plancton, les organismes marins souffrent de la pollution des océans. Micro-plastiques et pollution chimique sont à leur menu. Pour bouger les lignes il faut que les entreprises et les consommateurs agissent ensemble.

OSKOL S’ENGAGE DANS L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

- reverser 1% de son chiffre d’affaire à une association qui lutte contre la pollution plastique en mer et sur les plages.

- utiliser le minimum de plastique nécessaire, pour le supprimer à terme.

- utiliser des encres et des colles végétales biodégradables.

- utiliser des flacons en verre recyclable.
- utiliser des cartons recyclés et recyclables.
- utiliser du papier FSC et recyclable.

- utiliser des énérgies renouvlables (éco-laboratoire, fournisseur d’énergie verte...)

‘‘ une véritable beauté responsable et ocean friendly ’’